Organisés, unis et solidaires, traçons une nouvelle route économique...

T.D.O
unisol

Assurance travail : une place pour tous!

 LE CHÔMAGE

Le chômage n’existe pas à l’état naturel, au fin fond de l’Amazonie, on ne connait pas ce mot. Dans la nature, les seuls êtres vivants à connaitre le chômage sont les humains, même les vaches ou les fourmis savent s’occuper.

 

C’est un outil financier nécessaire au capitalisme (un outil pour mauvais financiers qui ont une vision à court terme), il permet de baisser l’inflation, donc les taux d’intérêts, donc d’augmenter la rentabilité financière des gros emprunteurs  (courbe de Philips).

Vous « mettez » 10 % de personnes au chômage (mal indemnisés) et les autres acceptent des conditions qu’ils n’auraient jamais acceptées. Mais il y a aussi la loi d'Okun, la croissance baisse quand le chômage augmente.

 

On tourne en rond, heureusement on s'aperçoit rapidement qu'au final il vaut mieux que tout le monde travaille, tout simplement plus il y a de personnes qui travaillent et plus on crée de richesses.

 

On peut dire qu’il y a du chômage parce qu’on ne veut pas qu’il n’y en ait pas.

Jean Tirole Prix Nobel d’économie a déclaré : « le chômage est un choix de société ». Mais cet outil est crée par l’homme, ce qui pose le problème de la responsabilité pénale de ces décideurs car le chômage est une catastrophe sociale faisant des millions de victimes, en France, dont 10 000 à 14 000 milles morts par an (CESE), un toutes les 1/2 heures, des consommateurs parmi lesquels des entrepreneurs ; un agriculteur se suicide tous les deux jours. Celui qui fait à manger aux autres n'arrive plus à vivre.

 

Il suffirait d'abolir le chômage, de répartir les chômeurs dans les entreprises au prorata du nombre de salariés embauchés.

 

Certains diront comment les payer ? Mais ils coûtent plus cher qu'un employé au smic ; s'ils travaillent, ils coûteront moins chers.

Voir de prélever un pourcentage sur les salaires pour payer ceux qui ne sont pas embauchés mais qui travaillent.

On tend vers un revenu universel .

 

Quelle perte de voir des personnes sans activité privées de produire des richesses.

Il faut ensuite demander à ceux qui travaillent de financer la paix sociale (impôts).

 

Combien coûte le chômage? : plus cher qu’un smic et les charges (ATD 1/4 monde).

Pour 5 millions de chômeurs (au sens large) à 10€ brut de l’heure, à 35 h par semaine, 50% de charges patronales.

Soit environ 130 milliards d’euros par an (voir la dette publique). Auquel il faut rajouter tout le reste : des centaines de milliards par an.

 

- Informations et recherches en organisation socio-économique -

 

TDO unisol © 2016               

 

 

siren: 345 266 555 000 35

Contact

06 12 51 53 10

Castelnau - Haute-Garonne - France

tdo-france@tdounisol.fr

Organisés

Unis

Solidaires

Copyright © André Stachowiak